Bilan du Salon des Mandataires 2017

Plus de 13.000 visiteurs et 375 exponsants ont fait partie de la deuxieme edition du Salon des Mandataires 2017. Entre-eux, une petite partie de l’equipe MetroCount UK, monsieurs Clément Dabadie et Guido Migotti.

Cette année, le développement durable et plutôt le concept des Smart Cities a été sur les lèvres de tout le monde. Bien que la Wallonie est légerement derrière la Flandres, de plus en plus de villes sont en train d’entrer dans le jeu, encouragées par le project de developement europeean FEDER 2014-2020. Aujourd’hui, seules 17 communes belges se sont dotées d’un Smart City Manager, dont 9 en région wallonne avec, parmi elles, la ville de Liège.

En 2015, le HEC Liège a mené un étude comparant plusieurs projects “Smart City” en Belgique. Selon le résultats, la majorité des projets se développe dans les dimensions de l’environnement, de la mobilité et de l’économie. La plus-part de ces developpements sont initiés par des institutions politiques, mais il y a quelles programmes demarés par des associations ou des enteprises privés. Malheureusement, l’étude a decouvré aussi que peu de projets se basent sur la réalité du territoire belge, mais ils sont plutôt des copies des initiatives de la France, l’Allemagne ou le Pays
– Bas. De même, le HEC suggère que les données collectées ont besoin d’une interprétation plus rigoureuse et devraient être ouverts au public (ex. portail Open Data de la Ville de Gand).

Les données de trafic dans le contexte de Smart City

Commes les données conduitent à des décisions, c’est imperative qu’ils sont facile à saisir et surtout, représentatives. En d’autres termes, ils doivent parler d’un groupe hétérogène. Souvent, ce n’est pas le cas pour les données multi-source, malgré la popularité de ces applications. Un bon exemple est STRAVA, qui enregistre pricipalement les activités des athlètes. La plupart d’entre nous ne sont pas des athlètes, donc, les données STRAVA ne représentent pas les navetteurs et les cyclistes récréatifs.

Des technologies plus traditionnelles, comme les compteurs RoadPod® VT ou RidePod® BT construisent une image plus réelle sur les modes de transport. Les capteurs des systemes MetroCount (tubes ou bandes piézoélectriques) sont installés sur les pistes cyclables, donc tous les cyclistes vont etre enregistrés. Au-delà des volumes, les compteurs MetroCount fournissent des informations précises sur la vitesse, la direction et la classification du trafic. Toutes les informations précieuses pour les urbanistes et les gestionnaires de la route.

MetroCount au Salon des Mandataires

Le RidePod® BT sur une piste cyclable bruxelloise

Similaire à l’année precedente, le stand MetroCount a accueilli une variété de passionnés du monitorage de trafic. De représentants de la police routière à des officiers de la mobilité douce, notre impression est que la Wallonie est prête à prendre au sérieux l’amélioration des conditions de circulation et l’habitabilité de la ville. Avec un précision supérieure reconnu par le CRRB, les systèmes de comptage MetroCount apparaissent régulièrement dans les rues de la Belgique.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *