L’amélioration du flux de trafic dans les Alpes suisses

Une petite partie de notre équipe, Mike Kenny (CEO) et Clément Dabadie (Technical Sales Representative) sont allés en Suisse, à Fribourg, pour rencontrer les autorités locales et pour apprendre plus sur leurs manières d’utilisation des systèmes de comptage MetroCount. Avec 13 sites permanents (des classificateurs à boucles inductives) et presque autant de compteurs de trafic temporaires à travers le Canton de Fribourg, on peut dire que la Suisse était comme chez nous en Australie, sauf pour les très belles montagnes et l’air frais

6133186921_33c4dc1a7b_b  Amélioration du flux de trafic, Fribourg, CH | MetroCount  Amélioration du flux de trafic, Fribourg, CH | MetroCount  

Dans les années passées, le Canton de Fribourg a investi beaucoup dans l’analyse de la circulation routière visant à anticiper le volume futur, améliorer la conception des infrastructures et réduire la pollution sonore. Un étude quinquennal a commencé au printemps 2014. Pour la plus part dirigé par le SMo (Service de la mobilité), ce projet prévoit le comptage et la classification des véhicules sur 300 postes temporaires pour établir une carte routière cantonale de 640 kms. Des normes très élevées de contrôle et de validation des données ont été imposées, donc des systèmes de monitorage permanents MetroCount sont utilisés simultanément pour ajuster les valeurs issues des postes temporaires.

Fait intéressant à noter, le SMo utilise un système de rotation pour ses compteurs à travers le canon. Plus précisément, 6 des 13 compteurs à boucles sont utilisés pour des comptages temporaires. Cela est possible grâce aux flexibilité du système, permettant la connexion aux boucles pré-installées.

 

Limitation de la circulation des poids lourds

Il ne fait aucun doute que la Suisse est très préoccupée par l’évolution de la circulation routière. Des lignes directrices pour le monitorage du trafic ont été inclues dans le Règlement d’exécution de la loi sur les routes (RELR). L’art. 7 mentionne la charge déterminante qui signifie “la charge maximale de trafic prévue dans une planification routière dynamique d’une durée de vingt ans”. Pour calculer cette valeur, le trafic journalier moyen de 24 heures (TJM24) des véhicules est mesuré hors des localités. Ensuite, le volume des poids lourds est doublé pour donner une estimation proche de leur impact sur les routes au fil du temps.

Dans la Canton de Fribourg, le SMo collabore avec les autorités régionales et des autres organisations voisines, suivant des critères pré-établis, y compris sept analyses de trafic principales:

> Le trafic journalier moyen (TJM) annualisé et arrondi à la centaine;

> Le trafic journalier moyen Poids lourds (TJM PL) annualisé et arrondi à la dizaine;

> Le pourcentage Poids lourds (PL%);

> Les vitesses légale et représentative (v50 et v85);

> Le trafic moyen de jour (Nt: 6h à 22h) et de nuit (Nn: 22h à 6h);

> Les volumes de trafic partiels (Nt1, Nt2, Nn1, Nn2) ainsi que le taux annuel;

> Les valeurs Nt/TJM*16 et Nn/TJM*8.

La Suisse a commencé prendre des mesures pour diminuer la circulation des poids lourds depuis plus de dix ans en encourageant les distributeurs d’opter pour le fret ferroviaire. Malgré les progrès réalisés (une diminuation de 10.3% de 2012 à 2014), le but de ne pas dépasser 650 000 courses par an est encore loin. Afin de décourager davantage les camions à circuler sur les routes suisses, le Conseil fédéral a décidé d’augmenter la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) début 2017.

 

Le monitorage du trafic sur le pont de la Poya

En octobre 2014, le pont de la Poya a été inauguré à Fribourg. Conçu pour améliorer les conditions de circulation dans la région, l’impact de cette infrastructure est messurée avec un classificateur à boucles inductives, installé directement sur le pont, alors que d’autres compteurs ont été mis en place sur les voies artérielles de la ville. Des données ont été recueillies avant la construction, en 2013, et après l’inauguration, en 2015. Les séries de données ont été comparées et les résultats montre que la plupart des objectives ont été déjà atteints:

  • Desasphyxier et protéger le patrimoine historique (le pont de Zähringen, récemment fermé);

  • Délestage du trafic de transit du quartier du bourg et de sa cathédrale St-Nicoalas;

  • Donner la priorité aux transports publics et à la mobilité douce.

Amélioration du flux de trafic, Fribourg, CH | MetroCount

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

To improve your browsing experience, this website uses cookies.

Cookies are small text files that enable us to record your website usage in accordance with our privacy policy.
Please confirm if you accept our tracking cookies.